Pourquoi placer son argent en SCPI ?

Il est tout à fait possible de se constituer un complément de revenu en investissant dans des parts de SCPI. Il s’agit d’ailleurs de l’un des placements préférés des Français. Une chose est certaine, placer son argent en SCPI permet de bénéficier de plusieurs avantages. Il faut toutefois retenir que toutes les SCPI ne se valent pas. Autrement dit, certaines d’entre elles sont plus performantes que les autres. Il faudra donc vérifier quelques éléments importants avant de se jeter à l’eau. En tout cas, voici les bonnes raisons de placer son argent en SCPI en 2019.

Pourquoi placer son argent en SCPI  en 2019 - image

Les SCPI sont capables de dégager un meilleur rendement (à long terme)

Les produits d’épargne proposés par les banques sont multiples. Le seul problème c’est que le rendement qu’ils dégagent est parfois insuffisant pour se constituer une épargne. À noter que le livret A rapporte 0,75 % par an, et le rendement d’une assurance-vie baisse chaque année. Conscients de la gravité de la situation en France, les épargnants ont décidé de se tourner vers d’autres placements plus rémunérateurs. Il s’agit plus précisément d’investir dans des parts de SCPI de rendement.

Les SCPI ou Sociétés Civiles de Placement Immobilier peuvent être considérées comme des supports d’épargne intéressants. Il convient de préciser que les SCPI ont délivré un taux de distribution moyenne de 4,35 % en 2018.Les SCPI sont des véhicules de placement immobilier. En d’autres termes, elles permettent d’accéder indirectement au marché de l’immobilier d’entreprise (plus lucratif que celui de l’immobilier résidentiel). Les SCPI procèdent à la distribution de dividendes chaque trimestre. Ils proviennent des loyers versés par les locataires des actifs immobiliers de ces SCPI.

Autrement dit, placer son argent en SCPI permet de percevoir des revenus réguliers. Il est conseillé de souscrire plusieurs parts pour améliorer la rentabilité de son placement. La performance d’une SCPI est évaluée en fonction de son Taux de Distribution sur Valeur de Marché (TDVM). À noter que les SCPI Corum Origin et Corum XL ont enregistré des TDVM respectifs de 7,28 % et 7,91 % en 2018.

Une stratégie basée sur la diversification du patrimoine

La perception de revenus complémentaires n’est pas le seul avantage offert par une SCPI. Il y a aussi la diversification du patrimoine. Effectivement, placer son argent en SCPI permet de se constituer un patrimoine immobilier diversifié. Il faut retenir que les actifs composant le portefeuille immobilier d’une SCPI sont très variés. Il s’agit plus précisément des bureaux, murs de commerces, entrepôts, centres commerciaux, etc. En achetant des parts de SCPI, tout épargnant pourra se positionner sur le marché de l’immobilier d’entreprise. Mais il pourra également diversifier son patrimoine immobilier sans se ruiner. S’il décide d’acheter un local commercial en direct, les coûts de l’investissement peuvent être pharaoniques.

En général, la stratégie d’investissement des SCPI est axée sur la diversification du patrimoine, raison pour laquelle elles investissent dans diverses catégories d’immeubles. Il faut toutefois retenir que les SCPI spécialisées privilégient certains types d’actifs immobiliers. Il peut s’agir de parkings, de parcs d’activités, de murs d’hôtels ou de résidences diverses. Dans tous les cas, les biens immobiliers constituant le patrimoine d’une SCPI sont répartis dans plusieurs villes. La diversification géographique est l’une des politiques d’investissement mises en place par les SCPI. Les meilleures d’entre elles (les SCPI européennes) investissent d’ailleurs en zone euro et à l’étranger. Bien entendu, elles apportent beaucoup plus d’avantages (fiscaux) que les SCPI classiques.

Les SCPI sont capables de dégager un meilleur rendement - image

Un placement accessible à tous les épargnants

Comme on le sait déjà, placer son argent en SCPI permet de percevoir un complément de revenu de manière régulière. Il s’agit également d’une solution de diversification de patrimoine. Le portefeuille immobilier d’une SCPI est en effet composé de différents types d’actifs immobiliers. Bien sûr, les Sociétés Civiles de Placement immobilier facilitent l’accès au marché de l’immobilier professionnel. De plus, le ticket d’entrée est très raisonnable. Quelques centaines d’euros suffisent pour devenir l’associé d’une SCPI. Le prix de souscription d’une SCPI de rendement dépasse rarement les 1 000 euros.

Quoi qu’il en soit, certaines structures proposent des tarifs plus au moins élevés. Normalement, le prix de souscription d’une SCPI devrait figurer dans son descriptif.Le ticket d’entrée d’une SCPI est donc faible par rapport à celui de l’immobilier en direct. Il faudra bien entendu régler des frais de gestion au moment de la souscription. Inutile de rappeler que l’ensemble des actifs d’une SCPI sont gérés par une société de gestion, une bonne nouvelle pour les porteurs de parts (associés). Comme déjà mentionné, le prix de souscription d’une SCPI est très abordable (environ 200 euros en général).

En d’autres mots, il s’agit d’une solution d’épargne qui s’adresse à tout le monde (étudiants, particuliers, seniors, etc.). Le gestionnaire de patrimoine de chaque SCPI utilise l’argent collecté auprès des porteurs de parts pour acquérir de nouveaux actifs immobiliers. Les loyers versés par les locataires sont perçus par la société de gestion avant d’être distribués aux associés de la SCPI.

Les modes d’acquisition des parts de SCPI sont multiples

Il existe différentes modalités d’acquisition des parts de SCPI : au comptant, en démembrement, en assurance-vie ou à crédit. Chacune d’entre elles présente ses propres avantages. L’épargnant devra choisir le mode d’acquisition en fonction de son profil d’investisseur. L’investissement au comptant s’adresse aux épargnants faiblement imposés, disposant de capitaux suffisants. Ils peuvent bien sûr acheter des parts de SCPI au comptant pour réinvestir des capitaux provenant d’une vente immobilière. L’achat de parts de SCPI à crédit ne permet pas de percevoir un complément de revenu immédiat.

L’avantage c’est que les dividendes versés par la SCPI permettent de rembourser une partie des mensualités du crédit. De plus, l’épargnant peut choisir entre différents types de crédits immobiliers (crédit in fine, prêt amortissable, crédit à la consommation, etc.). Dans tous les cas, il est conseillé de comparer les taux d’intérêt avant toute prise de décision.L’achat des parts de SCPI via une assurance-vie est une option tout à fait envisageable. Une telle opération permet d’obtenir un rendement attractif (environ 4 %). Les SCPI peuvent en effet être considérées comme des unités de compte dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie. Cette solution d’épargne s’adresse particulièrement aux contribuables fortement imposés. La raison est simple, les revenus perçus par chaque associé ne seront pas imposés dans la catégorie des revenus fonciers en cas de retrait.

Le porteur de parts pourra ainsi bénéficier d’une fiscalité adoucie. Il est par ailleurs possible de souscrire des parts de SCPI en démembrement de propriété. Le principe est simple, un épargnant achète la nue-propriété des parts, et l’usufruit est offert à une autre personne. La durée du démembrement est bien entendu temporaire (entre 5 à 10 ans en général). Les dividendes distribués par la SCPI sont versés à l’usufruitier jusqu’à la fin de l’opération. La pleine propriété reviendra au nu-propriétaire à la date d’échéance du contrat.

Portail-SCPI