La performance des parts et des dividendes distribués par les SCPI a progressé de +6,99 % en un an

L’indice EDHEC IEIF Immobilier d’Entreprise France montre que la valeur des parts des SCPI a progressé de +6,99 % en un an. Bien entendu, seules les SCPI les plus performantes du marché sont concernées par cet indice transactionnel mensuel. Au total, 47 SCPI entrent dans la composition de l’indice EDHEC IEIF Immobilier d’Entreprise France.

L’indice EDHEC IEIF Immobilier d’Entreprise France : de quoi s’agit-il ?

Il s’agit d’un indice transactionnel mensuel qui mesure la valeur des parts échangées d’un portefeuille de SCPI. Plus clairement, l’indice EDHEC IEIF Immobilier d’Entreprise France retrace la progression de la valeur des parts des SCPI les plus performantes du marché. À noter qu’il est pondéré par les capitalisations des SCPI à capital fixe et à capital variable (environ 90 %). Aussi, il recouvre plus de 95 % des transactions secondaires relevées. Les SCPI les plus actives du marché sont toutes concernées par l’indice EDHEC IEIF Immobilier d’Entreprise France. Si le volume des transactions (sur le marché secondaire) enregistré par la SCPI dépasse les 2 millions d’euros au cours de l’année précédente, elle entre automatiquement dans la composition de l’indice EDHEC IEIF.

L’indice EDHEC IEIF d’Entreprise France a été créé par l’Institut de l’Epargne Immobilière et Foncière (IEIF) et l’EDHEC-Risk Institute. Il existe en deux versions distinctes : « nu » et « brut ». La première version mesure la progression de la valeur des parts des SCPI les plus performantes du marché. La deuxième de son côté retrace la performance globale des SCPI, car elle intègre les dividendes distribués par ces véhicules de placement. Cet indice est publié de manière mensuelle. Plus précisément, sa date de publication est fixée le 20 du mois suivant la fin de chaque mois calendaire. À noter que la composition de l’indice EDHEC IEIF d’Entreprise France est révisée deux fois par an (en mars et en septembre).

L’indice EDHEC IEIF a progressé de +0,20 % au 30 avril 2019

L’indice EDHEC IEIF permet de connaitre la tendance du marché de l’immobilier d’entreprise en France. Mais il donne aussi la possibilité de suivre la progression de la valeur des parts des SCPI les plus actives du marché. L’indice « nu » de l’immobilier d’entreprise a enregistré une hausse de +0,20 %, au 30 avril dernier par rapport au mois précédent. C’est de même à cette date que l’indice « brut » valait 1 893,17 points (contre 1 109,07 points pour l’indice « nu »). L’indice EDHEC IEIF a progressé de +0,77 % depuis le début de l’année 2019. Il affiche d’ailleurs une augmentation d’environ 7 % sur 12 mois glissants.

L’indice EDHEC IEIF Immobilier d’Entreprise France « brut » montre que les SCPI les plus actives du marché ont atteint une performance de 6,99 % en un an. Techniquement, elle est calculée à partir de la variation du prix des parts des SCPI de rendement. Bien entendu, les dividendes réinvestis par les véhicules entrent dans le calcul de l’indice de prix de l’immobilier d’entreprise. La performance globale des parts des SCPI est passée de 0,53 % (le 31 mai 2018) à 6,99 % (le 30 avril 2019). L’indice EDHEC IEIF Immobilier d’Entreprise « nu » a affiché une variation de +2,45 % sur une année glissante (source : IEIF.fr). Plus concrètement, il a augmenté de +0,77 % depuis le 1er janvier 2019.

Quelles sont les SCPI concernées par l’indice EDHEC IEIF ?

Pour rappel, seules les SCPI les plus performantes du marché entrent dans la composition de l’indice EDHEC IEIF. Il s’agit notamment de celles qui ont affiché une performance globale de 48 milliards d’euros. Au total, il y en a 47. À noter que cet indice recouvre environ 90 % de la capitalisation totale des SCPI à capital fixe et variable en mars 2019.

Les SCPI qui entrent dans la composition de l’indice EDHEC IEIF lors de sa dernière révision sont :

Edissimmo (6,5 %), Immorente (6,2 %), Rivoli Avenir Patrimoine (6,1 %), Accimmo Pierre (5,7 %), Primovie (5,3 %), Primopierre (5,3 %), Épargne Foncière (5 %), Notapierre (4,9 %), Élysée Pierre (4,7 %), Allianz Pierre (2,6 %), Efimmo (2,5 %), Laffitte Pierre (2,1 %), Fructipierre (2 %), PFO 2 (4,4 %), Genepierre (1,8 %), Multimmobilier 2 (1,7 %), LF Grand Paris Patrimpoine (1,6 %), Actipierre Europe (1,6 %), Pierre Plus (1,5 %), Selectinvest 1 (3,3 %), Corum Origin (3,3 %), Accès Valeur Pierre (2,8 %), PF Grand Paris (1,5 %), Atlantique Mur Régions (1,5 %), Patrimmo Commerce (1,4 %), Ficommerce (1,4 %), Participation Foncière Opportunité (1,3 %), Foncia Pierre Rendement (0,9 %), Selectipierre 2 (0,8 %), Unidelta (0,7 %), Ufifrance Immobilier (0,7 %), France Investipierre (1,1 %), Placement Pierre (0,7 %), Buroboutic (0,7 %), Immo Placement (0,5 %), Eurofoncière 2 (0,5 %), Atout Pierre Diversification (1,1 %), Immo Évolutif (1 %), Fructiregions Europe (0,6 %), Pierre Selection (0,5 %), Pierre Privilège (0,4 %), LF Opportunité Immo (0,4 %), Novapierre 1 (0,3 %), Interpierre France (0,3 %), Actipierre 3 (0,3 %) et Actipierre 2 (0,2 %).

Présentation de l’IEIF

L’IEIF ou l’Institut de l’Épargne Immobilière et Foncière a vu le jour en 1986. Il s’agit d’un centre d’étude, de recherche et de prospective indépendant spécialisé en immobilier. Grâce aux études menées par l’IEIF, les acteurs de l’immobilier et de l’investissement pourront développer leur activité et leur réflexion stratégique. Elle propose d’ailleurs des notes d’analyse, des synthèses et des clubs de réflexion. Son approche est transversale. Elle offre un moyen de suivre les marchés de l’immobilier d’entreprise et du logement ainsi que les fonds immobiliers. Il s’agit en clair des fonds cotés (SIIC, REIT) et des fonds non cotés (SCPI, OPCI), et d’autres FIA (Fonds d’investissement Alternatifs).  

L’IEIF est formé de plus de 120 sociétés provenant de différents secteurs d’activité (banques, promoteurs, experts immobiliers, etc.). Ses membres investisseurs détiennent un patrimoine immobilier d’une valeur approximative de 300 milliards d’euros. Aussi étonnant que cela puisse paraître, son équipe est composée de 20 professionnels de la finance et de l’immobilier. Parmi eux, il y a 6 chercheurs associés. Elle dispose de larges bases de données (économiques, financières et immobilières). En d’autres mots, les études et analyses réalisées par l’IEIF ne sont pas erronées.

Portail-SCPI